Clos de l'Arlot (blanc) Monopole Nuits Saint Georges 1er Cru 2004 - Vin


Clos de l'Arlot (blanc) Monopole Nuits Saint Georges 1er Cru
Clos de l'Arlot (blanc) Monopole Nuits Saint Georges 1er Cru

Le Style du Vin

Une couleur dorée, brillante et limpide. Le plaisir débute par un nez tout en finesse qui évoque les fleurs blanches et les fruits exotiques, le miel et la vanille. Il se poursuit en bouche avec la découverte d'un vin ample et généreux qui décrit l'harmonie par ses rondeurs, sa souplesse et sa fraîcheur. Et il conclut sur une note minérale qui aiguise sa complexité.

Le Terroir

Des sols caillouteux constituent l'identité du terroir blanc du Clos de l'Arlot. Les coteaux y sont de plus, si abrupts que les travaux comme les labours et les traitements, habituellement mécanisés, sont ici uniquement réalisés à la main. Un travail extrêmement exigeant pour un vignoble particulièrement singulier.

En savoir plus

- Le goût de la tradition : extraire les arômes et les saveurs, le plus naturellement du monde, c'est la conduite adoptée pour le Clos de l'Arlot blanc. Les fermentations se font à basse température pour capter le meilleur du fruité des raisins et exprimer le rayonnement des grands Chardonnay. - Ce qui frappe et séduit dans ce blanc d'exception, c'est sa tension, l'opposition enrichissante de la fermeté et de l'opulence. Il illustre parfaitement l'idée du Bourgogne classique, élaboré sans concession à la mode. Il module le fruit et fait jouer la longueur en bouche pour animer son originalité et imposer sa séduction. - Les raisins provenant des jeunes vignes sont vinifiés à part et composent une cuvée portant l'étiquette La Gerbotte, Nuits Saint Georges Blanc.

Accords Mets et Vin

La générosité de ce blanc charnel lui permet de rencontrer avec passion un turbot en sauce, un homard aux épices ou des langoustines à la citronnelle. Sa stature rayonnante l'autorise aussi à accompagner un pâté en croûte ou un ris de veau grillé. Ces suggestions sont proposées à titre indicatif, comme tremplin à votre imagination gustative.

Le Temps

Pluies, grêle, orages... Un ciel particulièrement capricieux a marqué une longue période qui s'est poursuivi jusqu'à la fin du mois d'août. Un magnifique mois de septembre a sauvé la vendange.

Les Vendanges

Le long temps maussade a retardé les vendanges qui ont débuté le 28 septembre pour s'achever le 6 octobre.

La Récolte

La météo exceptionnelle de septembre a permis de rentrer des raisins bien mûrs présentant de très bons degrés naturels. Les rendements se sont avérés un peu supérieurs à la normale.


Pour accéder à la version Flash du site, vous devez télécharger Flash Player en cliquant sur l'image suivante :